Parrainages individuels – projet 108

C’est depuis novembre 2006 que la communauté du Seuil, des Fraternités du Bon Pasteur, aidée par la fraternité franciscaine ‘Les Pèlerins’ parraine la famille Hilaire !

Patricia, Célina, Talentino, Mitchella, Christiano, Christian et Theresa venaient de perdre leur papa décédé d’une malaria fulgurante. Odette, leur maman, tout en pouvant assumer leur éducation, ne pouvait assumer leur scolarité. C’est par l’intermédiaire de Nobline, leur tante paternelle, que le parrainage individuel de chacun de ces enfants s’est mis en place.

Actuellement, seuls Christiano, Christian et Thérèsa  sont encore parrainés.

Nous donnons cependant le parcours des ainées qui ont terminés car cela montre combien un parrainage peut ouvrir un avenir à un enfant ou un jeune. !

Patricia avait commencé des études en informatique à Mahajunga, elle a bien terminé et a ouvert, avec l’aide de Madaquatre,  un petit cybercafé à Analalava. Depuis, elle a épousé un gendarme et est malheureusement en pleine brousse sans possibilité d’électricité ni de connexion… elle espère bien pouvoir recommencer à travailler tôt ou tard.

 

Célina faisait les mêmes études informatiques à Mahajunga et a été directement embauchée dans l’école comme secrétaire. Elle y travaille toujours. Elle est mariée et a un petit garçon.

 

Talentino terminait le Lycée et a choisi la filière droit comme études universitaires. Il a réussi brillamment et, après avoir travaillé comme plongeur dans un restaurent et avoir fait d’autres petits boulots (il ne suffit pas d’avoir un diplôme en poche !) il a intégré l’université comme assistant. Il s’est présenté aux dernières élections comme maire pour son village d’origine : Analalava et a été élu il y a un peu moins d’un an. Il semble y faire un travail social assez extraordinaire !

 

Mitchella a également fait ses études de droit et, après quelques petits boulots, travaille actuellement comme juriste dans une entreprise à Antananarivo.

 

Christiano a choisi de faire la filière « droit des affaires » à l’université. Il doit terminer cette fin 2020.

 

Christian est lui aussi toujours à l’université, il a choisi les études d’ingénieur programmeur. Il devrait avoir son diplôme de licence fin 2020 et a demandé de poursuivre en master.

 

Theresa était encore en primaire lorsque nous l’avons rencontrée en 2010, et va entamer sa 3° année d’université en « Communication et Tourisme ».

 

 

Entretemps, au gré des rencontres d’autres parrainages individuels ont vu le jour …

 

En 2010, après notre voyage, le parrainage de Clara Mamindraozy s’est ajouté à celui des enfants Hilaire. Actuellement, elle termine le lycée et va passer les épreuves du BAC le 19 octobre 2020. Elle espère entamer les études de sage-femme à la rentrée prochaine.

 

 

Pendant l’année scolaire 2015-2016, le frère Dominique, directeur des écoles de Tandila et Andrénalafotsy, nous  faisait savoir que son frère était décédé, laissant 8 orphelins. Il nous demandait si Madaquatre pouvait les parrainer.

Dominique Manandraibe Tokiniaina est actuellement en 1° Licence droit à l’Université de Fianarantsoa

 

 

Simonette Saholinirina est en première au lycée St Joseph à Imito

 

Chantal Ravelonjanaharisoa est en terminale au lycée St-Joseph à Imito. Elle fera sans doute les études de sage-femme l’an prochain

 

 

Landris Randriamanampiso est en 3° au collège St Joseph à Imito. Il semble avoir de grosses difficultés scolaires.

 

Stéphan Rafanomezantsoa Andiniaini est en 2° au collège St Joseph à Imito.

 

 

 

Jean-Yvan Randrianjafison est en 4° au collège St Joseph à Imito.

 

 

Lucie Nadia Hanitriniaina est en 6° à l’école primaire St Joseph à Imito.

 

 

Patrice Andramampionona Herilalaina est en 11° à l’école St Joseph à Imito.

 

 

Il faut noter qu’à Madagascar, les enfants ne portent pas nécessairement le nom de famille de leur père. Leur nom évoque leur histoire !

D’autre part, nous constatons que la famille du frère Dominique a de gros problèmes scolaires. Tous ont déjà doublé au moins une fois depuis 2015, 4 ont déjà doublé 2 fois ! Nous avons demandé à leur oncle de les motiver à étudier !

Enfin, le système scolaire est le système français. Il y a dès lors, après les 2 classes maternelles, 5 primaires (de 11° à 7°)  ensuite 4 années de collège (de 6° à 3°) et 3 années de lycée (2°,1°et terminale).

Depuis l’année scolaire 2019-2020 l’AMIE a reconnu ces parrainages individuels sous le vocable de projet 108 et les marraines et parrains peuvent dès lors, actuellement, bénéficier de la déductibilité fiscale.